Espace privé
Littérature enfantine et représentation coloniale

Actualités

Littérature enfantine et représentation coloniale

2019-02-05T12:44:17+00:00 4 février 2019|

Conférence UATL du jeudi 07 mars

« Littérature de jeunesse et représentations coloniales sous la 3ème République »

Par Alain TIREFORT

La littérature de jeunesse est un immense champ d’étude, encore peu exploité par les chercheurs, et dont l’impact sur le jeune public, indéniable, reste cependant difficile à évaluer. Au même titre que la grande presse ou d’autres canaux d’expression, tels les romans pour adultes, les cartes postales, les expositions, les images publicitaires …, les livres d’enfants -de Paul d’Ivoi au duo Joseph Pinchon/Maurice Languereau, en passant par Jules Verne – véhiculent des représentations et ancrent des stéréotypes qui vont marquer la mémoire collective des Français pendant toute la période coloniale, et même au-delà.

Sans se soucier du bien fondé de ces représentations, les textes et vignettes de cette littérature ont donc participé au Credo de l’homme blanc, au moment où s’ouvre le temps de La mise en valeur des colonies françaises. D’où la difficulté à se défaire du sentiment de supériorité protectrice qui caractérisait la relation coloniale.